Blog
Contactez-nous
Infos Pays

AVEIRO, UNE VENISE PORTUGAISE AU CENTRE DU PAYS

Dans la région Centre, entre Lisbonne, et Porto, destinations phares du Portugal, Aveiro offre le charme de son architecture et sa belle gastronomie au fil de l’eau. Découverte.

Le monde du voyage aime bien les métaphores. Il en use abondamment, en abuse même parfois.

Ainsi, dès qu’il y a peu d’eau, un ou plusieurs canaux qui traversent une ville plutôt coquette, le surnom de « Venise » se greffe systématiquement à la localité.

Parmi les principales sérénissimes notons entre autres : le Marais Poitevin (Venise verte), Annecy (Venise des Alpes), Pont-Audemer (Venise normande), La Ferté Bernard (Venise de l’Ouest), Ganvié au Bénin (Venise d’Afrique), Tenochtitlan, ex-capitale de l’empire aztèque au Mexique (Venise du nouveau Monde), Suzhou, proche de Shanghai (Venise de l’Asie), Bruges (Venise du Nord), sans négliger le Venezuela qui tiendrait son patronyme de Venizziola, petite Venise.

Le Portugal n’est pas en reste avec Aveiro, ville de la région centre, sillonnée de canaux sur lesquels voguent les "moliceiros".

Jadis dédiés au ramassage des algues, ces bateaux, à la proue en col de cygne, promènent confortablement les touristes notamment sur le canal principal, bordé de superbes et imposants bâtiments Art nouveau.

De nombreux immeubles de ce style se trouvent à l’intérieur de la ville.

Ces édifices font l’objet d’un circuit (guide disponible à l’Office de tourisme) et d’un musée à la Casa do Mayor Pessoa, impressionnant par sa grandiose façade.

Autre musée, celui de la ville, qui offre une vaste collection de toiles des Xe au XVe siècle. Il est installé dans le riche couvent de Jésus où enseignât au XVe siècle la Sainte Infante Joana, fille d’Alfonso V.

La légende rapporte que les plus grands princes de l’époque sollicitèrent vainement sa main.

Somptueux, son tombeau de marbre marqueté trône dans la salle d’honneur.

Face au musée la cathédrale est une intéressante expérience de restauration moderne avec une préservation du passé.

Le nez en l’air, on poursuit la balade dans le centre-ville coloré pour atteindre la halle aux poissons transparente, conçue dans le style Baltard.

Beaucoup d’animation, le matin, dans les nombreux cafés et restaurants autour du marché où l’on mange les poissons du jour.

Ne pas oublier la gare en fin de promenade. C’est, dit-on, une des plus belles du Portugal avec ses azulejos (carreaux de faïence colorés) qui recouvrent les façades intérieures et extérieures.

A quelques encablures de là, Costa Nova, un village de pêcheurs joliment restauré entre mer et ria. C’est là que se retrouvent les surfeurs et adeptes de bodyboard confirmés - les eaux de l’Atlantique sont parfois tumultueuses !

En front de mer, une esplanade invite à la promenade le long des boutiques, bistrots et « palheiros », anciennes cabanes de pêcheurs.

Faites de planches bicolores (rouge, bleu, verte sur fond blanc), ces abris ont retrouvé une seconde vie en se transformant en maisons de plage, plutôt chics et branchées.

Ce qui donne un décor coloré ressemblant à un univers ludique, à un village de poupées où l’on retrouve, un peu, le goût de l’enfance. En tout cas, le goût des vacances !

Source : tourmag.com

Achetez le bien de vos rêves